Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

13 juin 2015 6 13 /06 /juin /2015 09:46

BECHAR - Les musiques Becharies entre diwan et style inspiré du ghiwan ont assuré dans la soirée de vendredi un spectacle survolté et festif grâce à plusieurs praticiens du diwan de tout âges confondus et le groupe "Essed" de Kenadsa qui a attiré un public très nombreux.

Se produisant lors de la dernière soirée de compétition du 9ème Festival national de musique diwan, inauguré lundi à Bechar, la troupe "Sidi Blel" de Bechar détentrice du rituel et de la tradition de Damou El Hadj très connu dans la région a reproduit sur scène une partie des us et coutumes de cette confrérie.

Cette troupe, qui avait présenté sur scène en 2014 la "Mhella" familiale (coffre contenant les instruments du diwan), a reproduit cette année une partie du rituel Migzawa (rites et chants en rapport avec la chasse) dÆune manière très réaliste qui a reçu un accueil mitigé de la part des connaisseurs même si le public de Bechar était "ravi de revoir sur scène un rituel qui lui est familier".

Ne faisant de la scène que depuis deux ans, cette confrérie du diwan active à Bechar depuis 1962 selon son Mqeddem Mhammed Damou qui a expliqué avoir un rapport "décomplexé" avec la scène où il nÆhésite pas à "montrer une partie du rituel à chaque passage".

La scène du stade Ennasr a également vu se produire une jeune troupe de Kenadsa dont la moyenne dÆâge ne dépasse pas les 12 ans et qui a été encadrée durant une année par la maison de la Culture de Bechar et le Mqeddem Ammi Brahim qui a travaillé avec ces adolescents pour leur transmettre les techniques de chant, de danses, de jeu de goumbri et quelques bradjs.

Sur scène le Mqeddem a accompagné au goumbri ses jeunes élèves qui ont interprété "Sidi Lyoum" devant quelques milliers de spectateurs qui ont exprimé leur grande fierté de voir "la relève assurée". Le temps de deux bradjs le vieux, Mqeddem âgé de 82 ans, a remis son goumbri à son jeune musicien et a humblement accompagné la troupe au karkabou, un geste particulièrement apprécié par le public et les connaisseurs.

Invité le plus attendu de chaque édition, le groupe Essed de Kenadsa sÆest produit devant un public déchaîné de plus de 8000 personnes qui a fait le déplacement de plusieurs localités de la région spécialement pour le concert de cette troupe qui connaît un très grand succès dans la Saoura.

SÆinspirant beaucoup du Ghiwan marocain, cette troupe menée par Lahcen Bestam a présenté plusieurs titres de son dernier album sorti récemment "Elli aad sghir yetaallem ou yekra" (celui qui encore jeune doit apprendre et étudier) ainsi que de vieux succès de ses précédents opus.

Avec une orchestration riche en percussions (tumba, batterie, bendir et karkabou) soutenant une mélodie alliant le son de la mandole électrifiée à multi-effet, du clavier à celui du goumbri joué par le prodige de Bechar Maallem Hakem Abdellaoui, "Essed" chante une poésie populaire particulièrement engagée qui sÆinscrit dans la mouvance du groupe marocain "El Mchaheb".

Inauguré le 8 juin à Bechar, le 9ème Festival national de musique diwan prendra fin lundi soir avec un concert du groupe "Ifriqya Spirit" et la cérémonie de remise des prix aux trois lauréats sélectionnés pour prendre part au festival international prévu du 25 juin au 3 juillet à Alger.

Source: APS.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane
commenter cet article

commentaires