Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

18 août 2009 2 18 /08 /août /2009 18:17
Le week-end dernier la ville de Béni-Ounif, distante de 110 km du chef-lieu de la wilaya de Béchar, a eu lieu la wâada du soufiste Sidi Slimane Ben Bousmaha croyant de Dieu.
Dans divers lieux de l’Afrique du Nord, il a étudié la spiritualité et la science coranique qui lui a été imposée par ses ancêtres notamment l'enseignement religieux et islamologique. Décédé en 945 H-1539 à l’âge de 80 ans, il fut enterré dans le ville de Béni-Ounif en Algérie. Depuis ce temps, son mausolée est érigé dans la zaouia qui est active dans les cultes spirituels et soufiste. Des visiteurs sont venus de toutes les wilayas du pays, notamment les sages de cette congrégation et confrérie spirituelles. L'association de la zaouia célèbre cette wâada chaque année avant le mois du ramadhan de quinze jours environ. Cela servira de travelling pour ne pas entraver les festivités de cette fête mystique qui est pour certains et certaines une thérapie protectrice contre toutes les douleurs inconnues. Les visiteurs apportent des offrandes au saint tels que moutons chèvres, miel, beurre traditionnel (d'han) des enveloppes d'argent, sacs de farine et de semoule. Un don qui vient de la part des gens aisés de toute l'Algérie, pour avoir la bénédiction de Sidi Slimane. Tous les visiteurs ont dégusté le couscous de la zaouia.
La cavalerie avec ses baroudeurs a bien entendu, l’après-midi égayé les habitants de Béni-Ounif ainsi que les visiteurs.
Après la prière du icha,  des  enfants ont récité le Saint Coran jusqu'à l'aube (fadjr) pour atteindre le point culminant de la bénédiction dont tous les soufistes en connaissent le secret des vœux spirituels.

Source: M. Smail, La Nouvelle République.
Repost 0
Published by Sofiane - dans Saoura
commenter cet article
12 août 2009 3 12 /08 /août /2009 18:04


Un grand merci à VOGCHEN qui a réalisé cette vidéo.
Repost 0
Published by Sofiane - dans Vidéo
commenter cet article
11 août 2009 2 11 /08 /août /2009 19:42

Repost 0
Published by Sofiane
commenter cet article
9 août 2009 7 09 /08 /août /2009 19:37
L’orge fait partie de l’alimentation humaine depuis plusieurs très longtemps. Les populations du sud ouest ainsi que les autres régions du pays consomment durant le mois de ramadhan les soupes à base d'orge qu'on appelle L'hrira.
Les habitants de Bechar bien connus de cette ancienne tradition. Ils achètent de l'orge le nettoient en suite  l'orge passe pour le lavage et le séchage. Après cette opération, on le transporte au moulin semi industriel de Ami Khlifa. Ce meunier est très ancien dans cette spécialité. Depuis 1962 il moue de l'orge, du blé et même le maïs.  Durant le mois de Chaabane des quintaux s'entassent par l'affluence les consommateurs d'orge. Ami Khlifa moue 35 quintaux d'orge par semaine. La gastronomie du moins de ramandhan est  autre que  les jours ordinaires de l'année. La richesse biologique de l' orge est très diversifiée.  Un grain d’orge entier est constitué de 78 % à 83 % de glucides, dont 60 % à 64 % d’amidon et à 15 % de protéines, ). L’orge contient plusieurs composés phénoliques. Durant toutes l'année les gens souffrent des malaises et des ulcères d'estomac et des intestins et d'autres inflammations digestives, cela joue le rôle de ansement peut-être cela est du à l'accès diététique et  la suralimentation. Le meunier, conseille souvent ses clients pour la consommation de l'orge et ses dérivés. Des recettes telle que, on mélange du son d'orge bien tamisé avec des produits laitiers (yaourt). Cette recette est un remède pour les brulures d'estomac. Ami Khlifa nous a cité plusieurs recettes à base d'orge qui sont très bénéfiques en matière médicinale selon ses expériencess approuvée par certains malades dont leur état de santé s'est amélioré remarquablement.  L’orge est riche en bêta?glucanes L’orge contient toutes les variantes différentes de la vitamine E pour un total d’environ 75 mg/kg et  contient des tocotriénols, une forme de vitamine E.  A Bechar, les consommateurs de pain traditionnel et de galettes à base d'orge sont nombreux. Ils ont remarqué plusieurs avantages sur cette matière d'orge.

Source: M. Smail, La Nouvelle République.
Repost 0
Published by Sofiane - dans Saoura
commenter cet article
8 août 2009 6 08 /08 /août /2009 17:27

Louable initiative que celle prise par l’Union nationale des femmes algériennes de Béchar, qui a organisée depuis le début de la saison estivale des vacances au nord du pays au profit des enfants de la région de la Saoura. Ces vacances sont programmées en trois sessions dont chacune regroupe une cinquantaine de colons pour un séjour de 15 jours dans différents villes du nord du pays. Pour l’Oranie, ce sont les plages de Aïn Brahim qui ont été choisies à l’instar des années précédentes. D’autres jeunes ont été programmés à Tipasa où ils ont profité des joies de la plage pendant une quinzaine de jours. Dans ces centres de vacances, kermesse, jeux, baignades, travaux manuels, promenades et veillées ont fait la joie et le plaisir de la centaine de jeunes garçons et filles. Contactée, Mme Gasmi, membre national de l’UNFA, nous a déclaré que cette initiative revient aux membres de cette organisation féminine et qu’elle remercie les responsables de Naftal qui ont toujours répondu favorablement au devoir de la nation. Vivement impressionné par ces villes côtières qui s’animent pendant la saison estivale jusqu’à une heure tardive de la nuit, un jeune colon de la ville de Béchar, avoue qu’il avait, il y a quelques semaine une autre idée de ces régions.


Source: R. R., Liberté.

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
4 août 2009 2 04 /08 /août /2009 19:40

Repost 0
Published by Sofiane - dans Photos
commenter cet article
28 juillet 2009 2 28 /07 /juillet /2009 19:16
Dans un entretien accordé au journal, le doyen de l'université de Béchar, le docteur Slimani, très détendu et moins perturbé que la saison écoulée du fait, selon lui, de la réussite du programme tracé pour 2008 et en particulier des capacités et des moyens matériels mis à disposition pour la prise en charge dans de bonnes conditions des futurs locataires de l'université de Béchar.

Ainsi, comme on le sait, le centre universitaire ayant terminé son parcours a été élevé au rang d'université en 2009 et l'opération de mise à niveau se poursuit. A cet effet, dira M. Slimani, nous enregistrons pour la rentrée 2009-2010, en plus d'une enveloppe budgétaire conséquente, l'ouverture de nouvelles filières en LMD, sciences sociales, biologie, histoire, économie et droit, un vaste et important recrutement de 90 professeurs dans différentes spécialités. Additionnellement à cet important apport pédagogique, le pôle universitaire en cours de réalisation d'une capacité de 20.000 places dont 4.000 unités déjà disponibles offre des perspectives certaines pour l'avenir de nos étudiants. En tout état de cause la partie de l'infrastructure réceptionnée donne une possibilité d'en disposer à tout instant où le besoin se fait sentir.

S'agissant du volet hébergement des étudiants, la nouvelle cité de 4.000 lits fin prête permettra un redéploiement d'internes dans le but d'une meilleure prise en charge. Par ailleurs, l'opération de préinscription à l'université des nouveaux bacheliers qui sont au nombre de 1.073, dont au moins 40 pour cent opteront, dit-on, pour d'autres institutions relevant de l'enseignement supérieur, s'est déroulée dans de bonnes conditions et, selon les responsables locaux, l'université qui compte 8.461 étudiants dispose pour cette année de capacités plus importantes que le nombre des postulants de 2009.


Source: A. Roukbi, Le Quotidien d'Oran.
Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
27 juillet 2009 1 27 /07 /juillet /2009 19:18

Un engouement particulier est enregistré durant cette saison estivale dans le Sud, pour les bains de sable, particulièrement dans la région de Taghit (Béchar), a-t-on constaté sur place.

 

Dès l'ouverture de la saison des bains de sable qui a lieu, comme de tradition, durant cette deuxième quinzaine du mois de juillet, des centaines de personnes de différentes régions du pays et de l'étranger, notamment les immigrés, viennent pour s'adonner à cette pratique thérapeutique traditionnelle, malgré les grandes chaleurs qui sévissent à travers la wilaya de Bechar.Connue depuis des siècles, la pratique des bains de sable est une tradition chez les habitants de la Saoura, du Touat et du Gourara.


Elle constitue, selon les croyances locales, un moyen efficace pour soulager certaines maladies des articulations, des muscles, de même qu'elle permet au corps de se soulager des impuretés et autres toxines. Actuellement, cette pratique est soumise à une surveillance médicale, car les cardiaques et les hypertendus sont exclus de ces bains, en raison de la forte chaleur des sables, qui est en revanche recommandée pour les personnes atteintes de maladies des articulations. Plusieurs personnes ayant effectué des bains de sable, estiment avoir senti des améliorations physiques notamment celles souffrant de rhumatismes, qui n'hésitent pas en cette saison estivale à se déplacer des villes du Centre, Ouest et Est du pays vers Taghit, pour se refaire une santé.Les infrastructures routières, d'hébergement et les bonnes conditions de prise en charge des baigneurs, en plus des sites touristiques et naturels fascinants que recèle la région de Taghit, contribuent à la renommée de ces bains de sable, qui se déroulent sur les dunes dorées de cette région après la prière d'Al Asr.

 

Source: APS/ El Watan.

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
25 juillet 2009 6 25 /07 /juillet /2009 19:21

La ville s'est vidée de ses habitants durant ce mois de juillet. La canicule qui sévit ces dernières semaines, la température frôlant quotidiennement les 45° à l'ombre, a contraint plusieurs familles à partir vers le nord du pays où le climat, pensent-elles, est plus clément.

 

Tlemcen, Témouchent, Oran, Saida sont depuis toujours les destinations préférées des bécharis. Certaines administrations ont été, elles aussi, désertées. L'absentéisme bat son plein. La quasi-totalité des directeurs de l'exécutif est partie en congé durant la deuxième quinzaine du mois de juillet. Les intérimaires ne sont là que pour gérer les affaires courantes en attendant le retour des responsables. Il ya quelques années de cela, les départs en congé des directeurs étaient minutieusement programmés. Les intérims étaient confiés à d'autres directeurs du même secteur, en mesure de prendre des décisions lorsque cela s'avère nécessaire. Maintenant, il faut le dire, la wilaya tourne au ralenti et la période du mois sacré est à nos portes, ça n'arrange pas les choses.

 

Source: L. M., El Watan.

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
21 juillet 2009 2 21 /07 /juillet /2009 19:23

Plus de 2000 nouveaux bacheliers se sont présentés, ces derniers jours, au niveau de l'université de Béchar pour la préinscription qui s'achèvera, nous-dit-on, mercredi prochain.

Le recteur, M.Slimani, et son staff qui supervisent cette opération, ont mis tous les moyens humains et matériels à la disposition du personnel chargé de l'accueil des étudiants. Ces derniers semblent très satisfaits. « Je pensais que j'allais passer plusieurs heures devant les guichets, finalement je suis restée moins de 10 minutes », témoigne une étudiante venue de Tindouf.

 

Source: L. M., El Watan.

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article