Concours

Recommander

Images aléatoires

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Présentation

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Vendredi 17 mai 5 17 /05 /Mai 11:03

A Béchar, ce jeudi au centre de loisir familial (CLF) au centre ville, le commandement de gendarmerie nationale de la troisième région militaire a organisé des portes ouvertes sur la gendarmerie et ses services au profit des citoyens en matière de sécurisation et sur la garantie de la sécurité durable du pays. L’ouverture s’est déroulée en présence des autorités militaires et civiles. Une présentation a été effectuée sur le rôle de cette institution sur l’édification et la sauvegarde de l’intégrité territoriale de notre pays qui est en parfait développement ainsi que des citations sur les efforts qui ont été déployés par ce corps constitué. La visite de plusieurs sites par un grand nombre de visiteurs faisait opportunité aux jeunes et pour le public en général pour faire connaître l’utilité de ce matériel pour des missions appropriées de cette instance. Dans les stands des expositions :  matériel des ateliers mobiles, section sanitaire mobiles, matériel informatique d’investigation et de criminologie, appareillage de détection de faux billets et de faux documents, des identificateurs d’empreintes digitales et un robot de configuration physionomique, ainsi que le matériel de transmission inter services, des équipements d’intervention rapide, le matériel de combat et d’orientation de nuit et de jour qui sont très sophistiqués notamment le GPS qui est exploité par le système satellitaire pour les hautes capacités de défense du territoire national. Tous ces matériels ont été exposés aux visiteurs. Il est à remarquer que des démonstrations des exercices opérationnels des chiens policiers qui sont bien dressés pour détecter la drogue, défendre un bien, Tous cela a été spectaculaire prouvant la perspicacité et la fidélité de ces bêtes dressées. Le colonel Zghida  Kamel commandant régional de la gendarmerie nationale a organisé une conférence de presse qui a été axée sur des thèmes de sécurisation de la population et des patrimoines nationaux ainsi que la sécurité routière sur le code de la route sur la contrebande, sur la modernisation du matériel qui garantit les résultats physiques lors des enquêtes biologiques et criminologiques ainsi que la protection des patrimoines naturels tels que sites naturels. Dans son intervention, le chef du commandement territorial a précisé dans son allocution que la lutte  anti drogue restera une priorité et primordiale dans tout le territoire national.     

 

Source: M. Smail, Reflexion.

Par Sofiane - Publié dans : Actualité
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 15 mai 3 15 /05 /Mai 10:57

Après une semaine de grève des agents du service de nettoyage et de ramassage d’ordures de la commune de Bechar, la ville vient de voir la propreté dans les grands carrefours de toute la ville. C’était remarquable des tas de déchets et d’ordures de tout genre qui envahissaient les rues, les places publiques, coins des marchés, coins des magasins enfin tout a été sali. Les services d’hygiène ont repris leurs travaux comme d’habitude.  La commune a mobilisé ses moyens humains et matériels pour rendre les aspects  respiratoires  et circulatoires dans la ville. Cet embrassement pouvait déclencher des développements et des cultures microbiennes et bactériologiques vu les conditions climatiques de cette saison et la chaleur favorisent dans ces milieux les allergies.

 

Source: M. Smail, Reflexion.

Par Sofiane
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 14 mai 2 14 /05 /Mai 10:58

La promotion et le développement du tourisme durable dans les oasis de Bechar, a été au centre d’une rencontre organisée lundi à Boukais (Bechar).
"La promotion et le développement du tourisme durable dans les oasis de Bechar, entre en droite ligne de l’application des principes du développement durable à toutes les formes de tourisme", ont indiqué les participants à cette rencontre.

Le tourisme durable permet aussi de veiller aux équilibres socioculturels et écologiques de ces espaces naturels propres aux régions sahariennes, comme c’est le cas dans la wilaya de Bechar, ont-ils souligne.

Cette rencontre, première du genre à être organisée par l’association de wilaya des cadres du secteur de l’agriculture "Agro-cadre", vise essentiellement à sensibiliser les participants et les pouvoirs publics locaux sur la nécessité d’une meilleure prise en charge et gestion de l’écotourisme, a affirmé le président de cette association.

Le développement des réseaux routiers a facilité à de nombreux touristes nationaux l’accès à plusieurs oasis de la région de Bechar, d’où les risques et dangers qui guettent ces espaces de par les différentes activités engendrées par la présence permanente de l’homme dans ces lieux, a-t-il ajouté.

"Nous comptons à travers cette rencontre d’une journée sensibiliser l’auditoire, constitué notamment des représentants de la société civile et des offices communaux de tourisme, sur les questions liées à un "écotourisme responsable" qui contribue à la protection de l’environnement de ces sites et au bien être des populations locales", a expliqué Lahbib Abdelaziz.

Les interventions des participants ont porté aussi sur la nécessité de structuration des activités touristiques dans les différentes oasis de la région, notamment celles de Taghit, Béni-Abbes et des ksour du nord, à savoir Mougheul, Lahmar et Boukais.

Les travaux de cette rencontre ont été aussi marqués par la présentation de contributions sur les réalités du tourisme dans la localité Boukais (50 km au nord-ouest de Bechar), l’expérience de l’association ’’Aourourout’’ de Béni-Abbes (créée en 2009 au sein du ksar éponyme), et le pôle d’activités artisanales et d’écotourisme solidaire, qui s’est traduit par la création d’une douzaine d’emplois en faveur des jeunes et des femmes de cette collectivité située a 241 km au sud de Bechar.

Source: APS

Par Sofiane - Publié dans : Actualité
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 12 mai 7 12 /05 /Mai 11:13

BECHAR - Le cancer du sein occupe la première place des cancers fréquents chez les femmes à Bechar avec 45,8% de l’ensemble des 215 cas de cancers fréquents, touchant les deux sexes, enregistrés depuis 2010 dans cette wilaya, a-t-on appris dimanche à l’occasion de la 15ème journée du Registre du cancer d’Oran (Réseau dans l’ouest du pays).

La morbidité parmi cette catégorie de la population atteinte de cancers du sein, de l’ovaire et du colo rectum, est de 120 malades, soit 55,82% des cas admis en hospitalisation au niveau de l’hôpital "Tourabi Boudjemaa", a précisé un responsable local du secteur de la santé.

Chez les hommes, elle est de 44,18 %, soit 95 décès à cause des cancers du colo-rectum, des poumons et des lymphomes, qui sont les cancers les plus fréquents chez la population masculine de cette wilaya, selon les données du Registre du cancer de cette région du Sud-ouest du pays, a-t-on signalé.

Le réseau du Registre du cancer pour la région ouest du pays a permis "d’identifier des problèmes de morbidité cancéreuse dans cette région, d’assurer une meilleure information et communication sur les cancers en complétant les données et de capter les perdus de vue", a indiqué à l’APS, le professeur Laid Mokhtari, doyen de la faculté de médecine d’Oran et responsable du Registre du cancer d’Oran.

Cette rencontre, qui s’étale sur deux jours, avec la participation d’une centaine de praticiens de la santé, responsables des Registres du cancer des wilayas de l’Ouest et Sud-ouest algériens, en plus de responsables des Directions locales du secteur de la santé, des hôpitaux et des spécialistes des services de cancérologie des structures sanitaires de la région, permettra de faire le bilan des actions entreprises durant l’année 2012, a-t-il expliqué.

Une trentaine de communications appuyées de posters traitant des thèmes liés à la prise en charge du cancer du sein, de la cartographie de l’incidence de ce type de cancer dans l’ouest du pays, et des différentes expériences de prise en charge des malades du cancer à travers les différents hôpitaux de l’ouest, sont projetées lors de ces journées.

Cette rencontre s’inscrit dans ce cadre de la formation continue des praticiens locaux sur les maladies cancéreuses.

 

Source: APS.

Par Sofiane - Publié dans : Actualité
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 11 mai 6 11 /05 /Mai 11:29

Sous le haut patronage du ministère de la Culture et de la wilaya de Béchar, le commissariat du Festival national de la musique diwan organisera sa septième édition du 7 au 13 juin 2013. L’invitation est ouverte à toutes les troupes musicales du genre diwan à travers le territoire national pour la qualification. Elles sont invitées à prendre contact avec les directions de wilaya et les maisons de la culture, à l’effet de retirer les fiches de participation qui seront transmises, accompagnées d’un DVD comportant le meilleur spectacle à l’adresse suivante : Maison de la culture de  Béchar BP 5 juillet, centre-ville Béchar, et ce, avant le 15 mai 2013. Pour toutes informations complémentaires, contacter les numéros de téléphone suivants :
0 49 815 969,  0 49 815 838, 07 77 846 868 et 05 56 087 396.

 

Source: El Watan

Par Sofiane - Publié dans : Culture
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 7 mai 2 07 /05 /Mai 11:01

Selon une source du secteur des transports de la wilaya de Béchar, les études de faisabilité d'une ligne de tramway à  cette wilaya viennent d'être lancées. En effet, le lancement de ces études, confiées à un bureau d'études français Systra et dont le coût n'a pas été communiqué, vient dans le cadre du développement du transport urbain par tramway dans neuf (9) wilayas du pays, dont celle de Bechar, a-t-on signalé. Cet important projet, retenu dans le cadre du programme de développement quinquennal 2010-2014, vise la modernisation et le développement du transport urbain à travers cette ville du sud-ouest du pays, selon la même source. La ville de Bechar, qui s'étend sur une longueur de plus de 17 km, est disposée à être équipée de ce type de transport en raison de son statut de pôle régional du sud-ouest du pays, a-t-on souligné à la direction des transports de la wilaya.     

 

Source: M. Smail, Reflexion.

Par Sofiane - Publié dans : Actualité
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 3 mai 5 03 /05 /Mai 11:09

En ce jour, on se rappelle de nombreux martyrs qui sont tombés dans le champ de bataille. Tout d'abord, on commence par un hommage aux journalistes martyrs dans notre pays.

La sureté de la wilaya de Bechar a organisé une réception symbolique à l’occasion de la journée mondiale de la presse en son siège  pour célébrer cet évènement. Dans son intervention, le chef de la sureté Kamel Laouar a félicité toute la presse locale (écrite, radio et télévision) qui a œuvré dans les différents champs médiatiques valorisant toutes les informations et a récité la  lettre de félicitation qui émane du directeur général de la sûreté nationale et qui est une recommandation concernant cette journée de la liberté de la presse. La cérémonie s'est déroulée au salon d'honneur. Des remises de cadeaux ont eu lieu pour les agents  de la presse. La  voix de la vérité reste toujours haute devant l’histoire et devant l’humanité. Et la presse restera constructive et communicative.

 

Source: M. Smail, Reflexion.

Par Sofiane - Publié dans : Actualité
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 2 mai 4 02 /05 /Mai 11:20

Le chercheur en patrimoine immatériel de la wilaya de Béchar Mohamed Tehrichi a estimé, dans cet entretien accordé à La Nouvelle République, en marge du 4e Colloque international d'anthropologie et de musique qui s'est tenu du 16 au 21 avril dernier à Béni Abbès (Béchar) que le site préhistorique de gravures rupestres de Kenadsa nécessite, aujourd'hui, une protection urgente du fait de son exposition à la dégradation naturelle. Il a d'autre part révélé que la wilaya de Béchar renferme plus de 35 ksour dont certains ont disparu avec le temps, comme les ksour d'Abadla et d'Ouled Ayed.
La NR : La wilaya de Béchar est connue pour ses vieux ksour qui sont des bijoux de l'habitat saharien au niveau de la wilaya. Quelle est leur particularité ? Mohamed Tehrichi : Nous avons plusieurs ksour qui sont de petits villages sahariens répartis dans tout le territoire de la wilaya de Béchar. Il y a les ksour du nord de Béchar tels que le ksar Lahmar, Boukaïs et Mougheul. Ces ksour sont un peu anciens par rapport à d'autres. Nous avons également des ksour à Kenadsa (datant de plus de 8 siècles), le ksar de Taghit, bâti sur une grande roche dans la vallée de Taghit. Il est composé de six ksour : la Zaouia El-Fougania, Brika, Berrabi, Bakhti, Taghit et Zaouia Tahtania. On a aussi le ksar de Béchar, celui de Tabelbala et certains ksour d'Abadla. Donc il existe plus de 35 ksour dans la wilaya de Béchar (trois au nord, les ksour de Béchar, Kenadsa, trois à Abadla, sept à Taghit et des ksour répartis tout au long de Oued Saoura jusqu'aux frontières de la wilaya d'Adrar. Ils ont une architecture traditionnelle saharienne. Je dirai que toutes les anciennes villes de Béchar sont des ksour. Parmi ces ksour, certains ont disparu. Quelles en sont les raisons ? Nous avons perdu quelques ksour, qui se sont dégradés et n'ont pas été restaurés, comme le ksar d'Abadla, le ksar Ouled Ayed et celui de Béchar. Ce ksar est en voie de disparition du fait qu'il a été restauré avec des matériaux modernes (ciment et béton), ce qui est non conforme aux normes de la restauration et qui ne sont pas originels à la construction saharienne. Peut-on savoir quels sont les vieux ksour classés patrimoine national ? Le ksar de Kenadsa est classé patrimoine national, celui de Boukaïs n'est pas encore classé. Concernant celui de Mougheul, il est sur le point d'être classé comme patrimoine national. La wilaya de Béchar est aussi connue pour ses stations de gravures rupestres... Nous avons quelques sites remarquables représentant la vie préhistorique de l'homme. On a par exemple le site préhistorique de gravures rupestres de Kenadsa, renfermant des gravures rupestres et on a, également, le site préhistoire du sud de Tabelbala ou l'assiette de Marhouma, connue pour ses arbres pétrifiés. Ces derniers existent aussi dans le bassin de Tidikelt (au sud d'Adrar). Je tiens à signaler que ces trésors pétrifiés doivent être, eux aussi, protégés et préservés. Nous avons également la station de gravures rupestres de Taghit. Toutes ces gravures appartiennent au paléolithique moyen et représentent la civilisation du sud de l'Atlas saharien. Toutes ces gravures représentent plusieurs types d'espèces animales, à savoir des vaches, gazelles, des scènes de chasse, du pastoralisme,etc. Nous avons beaucoup de gravures rupestres à Béchar, à Tiout (Aïn Sefra), Aflou, El-Ghicha. Plusieurs stations de gravures rupestres réparties dans la wilaya de Béchar ne disposent pas d'une protection légale. Parmi ces stations, nous citerons celle de Kenadsa... Le site préhistorique de gravures rupestres de Kenadsa nécessite aujourd'hui une protection urgente. Ce site qui renferme des gravures rupestres sur de petites roches est exposé à l'érosion et à la dégradation naturelles. Il faut donc les protéger à travers la formation de guides pour assurer leur préservation. Pour finir, la wilaya de Béchar abrite des khizanate ou bibliothèques. Quels sont les sites essentiels renfermant ce patrimoine culturel manuscrit ? Nous avons à Béchar deux sites essentiels renfermant ce patrimoine culturel manuscrit, le premier à Kenadsa, dans la zaouia El-Ziania, et le second à Kerzaz, dans la zaouia El-Moussaouia. Il existe aussi à Béchar des khizanate privées. Ces manuscrits sont d'une importance capitale puisqu'ils traitent de divers thèmes relatifs au fiqh, à la religion, au soufisme, à la grammaire arabe, à la géographie et aux voyages.

 

Source: Algérie Soir

Par Sofiane - Publié dans : Culture
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 30 avril 2 30 /04 /Avr 11:08

La ville de Béchar, dans le sud-ouest du pays, va être équipée d’une ligne de tramway dont les études de faisabilité viennent d’être lancées et confiées au bureau d’études français Systra. Avec cette ligne de tramway, ce sont en tout  9 wilayas du pays à être dotées de ce type de transport urbain.

 

Source: Liberté

Par Sofiane - Publié dans : Actualité
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 29 avril 1 29 /04 /Avr 11:00

Les 250 postes budgétaires dégagés concernent les agents qui seront affectés à diverses tâches pour exercer dans les rangs des services de la police de proximité.

Des 6180 postes de travail crées dans le Sud au profit des jeunes par la DGSN, les services de la sûreté de wilaya de Béchar se sont vus attribuée 250 postes budgétaires pour le recrutement dans ses rangs de personnels civils assimilés (PCA). Un chiffre jugé insuffisant au regard du nombre de chômeurs et par rapport aux régions du Sud qui ont été à la tête de la contestation contre le chômage.
Depuis une semaine, la maison de la culture se trouve  envahie par des cohortes de jeunes chômeurs pour s’informer de la constitution de dossier et s’inscrire auprès du service de la sûreté de wilaya.

Les 250 postes budgétaires dégagés concernent les agents qui seront affectés à diverses tâches pour exercer dans les rangs des services de la police de proximité. Une dizaine de contrats ont été déjà remis à titre symbolique à des jeunes sans emploi lors de la cérémonie d’ouverture du recrutement par les autorités locales. Néanmoins, les 250 postes budgétaires apparaissent déjà comme dérisoires eu égard à la très forte demande car l’affluence de nombreuses jeunes filles et garçons à la maison de la culture est considérable.

Source: M. Nadjah, El Watan.
Par Sofiane - Publié dans : Actualité
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

Recherche

Catégories

W3C

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés